Efficacité énérgétique

La croissance démographique et les changements socio-économiques entraînent une demande croissante en énergie dans le Maghreb. En même temps, le Maghreb figure parmi les régions les plus vulnérables au changement climatique. D’après les modèles climatiques, les effets attendus du changement climatique sur les ressources en eau révèlent un véritable défi pour une région qui souffre déjà d’une rareté d’eau. Dans les pays du Maghreb émerge une prise en conscience de la nécessité d’une transition énergétique et d’une efficacité énergétique accrue. Les villes y jouent un rôle primordial, vu qu’ils consomment près de 75 % de l’énergie mondiale .

La stratégie énergétique du Maroc, formulée dans son plan d’action contre le changement climatique à l’occasion du COP 21 à Paris, prévoit à l’horizon 2030 une augmentation à 50% de production d’électricité à partir de sources renouvelables et une réduction de 15% de la consommation d’énergie . Le gouvernement marocain a bien compris, qu’une politique d’efficacité énergétique doit être assortie d’un urbanisme durable. Nombreuse projets dans ce domaine ont été déjà lancé, notamment la mise à niveau énergétique des mosquées ou le projet pilote d’éco-quartier de Ouarzazate . Au niveau communal, l’éclairage public constitue souvent le poste le plus lourd de la facture énergétique et dépasse parfois le 30% du budget de fonctionnement d’une ville ou d’une commune. Typiquement, les défis de villes en matière d’éclairage public se trouvent au niveau technique (équipement vétuste ou inadéquat) organisationnel (manque de personnel qualifié ou des formations) et managérial (absence d’une gestion d’efficacité et d’un plan stratégique) .

La raréfaction d’eau, la désertification aggravée et l’appauvrissement de la biodiversité : La Tunisie ne sera pas épargnée par les conséquences du changement climatique. Aux menaces du changement climatique s’ajoute un écart important entre une demande croissante d’énergie et une baisse des ressources en énergie primaire ce qui représente une détérioration de l’indépendance énergétique du pays . De ce fait, le pays promouvait l’efficacité énergétique dans tous les secteurs consommateurs et vise à un recours de plus en plus significatif aux énergies renouvelables. Dans ce contexte, l’amélioration d’éclairage public des municipalités tunisiennes représente un chantier décisif, qui pouvait réaliser des économies d’énergies énormes.

Contrairement à ces pays voisins, l’Algérie dispose des riches gisements de pétrole et de gaz. Les effets du changement climatique sur l’Algérie sont cependant toute aussi alarmants que sur le Maroc et la Tunisie. Le gouvernement algérien mise surtout sur un recours renforcé aux énergies renouvelables, mais dispose aussi d’un programme nationale sur l’efficacité énergétique, dévoilé en 2015 et qui se focalise sur les secteurs du bâtiment, des transports et de l’industrie . Pour les villes algériennes, tous les efforts entrepris pour l’amélioration de l’efficacité énergétique devrait se concentrer sur l’éclairage public. Actuellement, 80% de la consommation énergétique dans chaque commune relève de l’éclairage publique. Le gouvernement a pris conscience de ce problème et recommande le remplacement des ampoules classiques par des ampoules LED.

Sources:
1. http://geopolis.francetvinfo.fr/face-au-changement-climatique-le-maghreb-releve-le-defi-de-leau-55025
2. https://unhabitat.org/urban-themes/energy/
3. http://www4.unfccc.int/submissions/INDC/Published%20Documents/Morocco/1/Morocco%20INDC%20submitted%20to%20UNFCCC%20-%205%20june%202015.pdf
4. Voir : http://www.mem.gov.ma/SitePages/GrandsChantiers/DEEREfficaciteEnergetique.aspx
5. Report CoMun Maroc
6. https://www.huffpostmaghreb.com/2017/05/10/energies-tunisie_n_16529308.html
7. https://portail.cder.dz/IMG/article_PDF/article_a4445.pdf
8. http://www.aps.dz/regions/71649-alger-l-eclairage-public-constitue-80-de-la-consommation-energetique