Le réseau communal de gestion de déchets en Tunisie propose des recommandations pour le processus de décentralisation

« L’amélioration du système de la gestion des déchets dans le cadre de la mise en place de la décentralisation » était le thème d’une conférence nationale qui s’est tenue à Tunis, les 19 et 20 avril 2016, organisée par la Fédération Nationale des Villes Tunisiennes (FNVT) et le réseau communal de gestion de déchets WAMA-Net, avec le soutien du programme CoMun de la GIZ.

Bild

Les représentants de la gestion des déchets municipaux de 120 communes tunisiennes ont élaboré, en collaboration avec des experts, des recommandations concernant la décentralisation de la gestion de déchets ménagers.

Ces recommandations ont été présentées et débattues, le deuxième jour, avec un public plus large à savoir les représentants de ministères qui sont en charge de la gestion de déchets, le ministre des affaires locales, professionnels et responsables du domaine économique, à la représentante du BMZ (ministère de la coopération économique et du développement) à l’ambassade d’Allemagne et à la presse.

Bild

En effet, la nouvelle constitution tunisienne prévoit l’autonomie locale des collectivités locales et donc, des communes. Avec la préparation des législations transitoires, base nécessaire pour les élections municipales, prévues pour Mars 2017, les grandes lignes pour le processus de décentralisation sont maintenant tracées.

Par ailleurs, les municipalités ont toujours de problèmes concernant la collecte, la valorisation, le recyclage et la mise en décharge des déchets qui ne fonctionnent que partiellement.

Les causes de ces dysfonctionnements sont interdépendants et peuvent êtres spécifiées comme suit : Sur le plan institutionnel, la répartition des tâches et les responsabilités ne sont pas encore bien définies ; sur le plan financier, il existe des difficultés par rapport aux ressources financières, sur le plan organisationnel, il devient important de soutenir le personnel technique et en dernier lieu, sur le plan stratégique, le comportement environnemental et le manque de contrôle conduisent des fois à certaines incohérences.

Bild

Cette première initiative a permis d’engager, d’une part, une réflexion effective autour de la problématique de la décentralisation des systèmes de déchets et de lancer, d’autre part, un processus de plaidoyer engagé et participatif auprès des décideurs concernés. Les municipalités ont aujourd’hui des exigences élevées et font des demandes de grande envergure ce qui devrait initier un processus de dialogue et de négociation qui permettra de trouver un compromis raisonnable et réalisable.