Lancement du réseau intercommunal « Revitalisation du Patrimoine urbain »

8 décembre 2015

La Fédération Nationale des Villes Tunisiennes (FNVT) et le programme « CoMun – Coopération municipale » de la GIZ (mandaté par le Ministère allemand de la Coopération Economique et du Développement BMZ) ont lancé le Réseau intercommunal « Revitalisation du Patrimoine urbain », le 8 décembre 2015 à l’hôtel de ville de Tunis, la Kasbah.

Ce réseau intercommunal offre à 10 municipalités tunisiennes (Tunis, Beja, Gafsa, Sfax, El Kef, Sousse, Tozeur, Kairouan, Testour, Bizerte) une valeur ajoutée dans le domaine de la gestion du tissu urbain historique de leurs médinas grâce à l’échange d’expériences, de pratiques et de compétences. « Il y a beaucoup de savoir sur le terrain » trouvent les représentants des communes, mais, « c’est la réalisation qui pose le plus grand défi ».

La collaboration intercommunale vise donc à renforcer les capacités d’influence des municipalités sur les politiques et de proposer une nouvelle gouvernance dans la sauvegarde et la gestion du patrimoine urbain en Tunisie. Pour être en mesure de bien organiser le futur des villes tunisiennes, ce regard vers le passé était jugé essentiel ; même si le temps et le contexte politique sont complexes.

La sauvegarde et l’entretien des villes historiques pourrait être aussi le thème des futures collaborations bilatérales entre des villes allemandes et tunisiennes, comme elles sont proposées par le nouveau projet germano-maghrébin « Coopération décentralisée » dont le contrat d’exécution a été signé lors de la cérémonie de lancement du réseau. Ce nouveau composant complète le Programme CoMun par la mise en œuvre des partneriats des projets entre villes maghrébines et allemandes.

Les activités planifiées pour l’année 2016 sont trois rencontres d’échange thématique, ainsi que des formations et l’implantation d’un projet pilote dans une seule ville , avec la collaboration de toutes les autres villes du réseau.

Le réseau coopère étroitement avec ses partenaires institutionnels et exécutifs, à savoir la Direction Générale des Collectivités Locales (DGCL) du Ministère de l’Intérieur, l’Institut National du Patrimoine (INP), l’agence de Réhabilitation et de Rénovation Urbaine (ARRU) du ministère de l’équipement, l’Agence de Mise en Valeur du Patrimoine et de Promotion Culturelle (AMVPPC), et les Associations de Sauvegarde des Médinas (ASM), l’Union Tunisiennes de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA) et l’Office National de l’Artisanat (ONAT).