Mobilité urbaine

La mobilité urbaine est au centre des défis des villes modernes maghrébines caractérisés entre autres par l’étalement urbain, la métropolisation et la création de villes nouvelles, qui vont de paire avec la dispersion de la population, des activités et des emplois, une diminution de la densité des zones urbanisées et donc une augmentation considérable de la mobilité des citoyens. Dans une telle optique, les enjeux liés à la maitrise de la motorisation croissante sont reflétés dans des coûts très élevés occasionnés par la congestion de la circulation, la pollution de l’air, une surconsommation de l’énergie et l’insécurité routière. Il s’avère que la majorité des Villes maghrébines ne sont pas dotées d’une planification intégrée dans le secteur de la mobilité, ou bien disposent de planifications qui ne s’articulent pas toujours avec une stratégie urbaine plus globale ou qui ne répondent pas de manière satisfaisante aux besoins de déplacement actuels.

En termes d’appui technique dans ce domaine spécifique, le Programme CoMun en synergie avec les villes allemandes peut offrir aux communes demandeuses un accompagnement dans un processus structuré de planification intégrée, dans le renforcement des compétences managériales (à travers des formations sur le tas, la participation à des voyages d’études tout comme des séminaires internationaux et des stages professionnalisant), dans l’a réalisation d’études de préfaisabilité relatives à des projets de transport public et dans l’appui à la recherche de fonds tiers pour leur mise en œuvre.

Bild

CoMun au Maroc

La ville de Fès a postulé pour un accompagnement technique dans le cadre d’un projet de bus à haut niveau de service (BHNS) que CoMun appuie depuis mars 2011.

CoMun en Tunisie

En Tunisie les communes de Ben Guerdane, Menzel Bourguiba, Monastir se sont mises – avec l’appui du programme – pour développer des plans de circulation. Ces plans serviront à assurer une gestion optimale des infrastructures existantes afin d’améliorer les conditions de déplacement d’un côté et de minimiser les effets du trafic sur le cadre urbain ; le second objectif concerne la nécessité d’adopter une politique cohérente de transport urbain, compatible avec l’évolution urbaine souhaitée pour le territoire de la commune.

CoMun dans la presse:

3 octobre 2012: «Les villes marocaines affrontent la mobilite urbaine avec l'appui de la giz», publié sur: http:news.massolia.com