Efficacité énergétique

La croissance et la modernisation galopantes des villes maghrébines sont toujours jumelées à une augmentation considérable de la consommation énergétique qui pèse lourdement sur le plan des budgets communaux, et cela dans des contextes nationaux où le taux de dépendance énergétique, en prévalence fossile, dépasse les 90%. Au niveau national, les pays maghrébins affichent tous, dans une mesure plus ou moins forte, une volonté politique de maîtriser ce secteur, se doter d’instruments légaux-réglementaires et d’en faire l’une des priorités de leur stratégie nationale de développement durable. Sur le plan communal, par contre, cette politique reste très éloignée de la réalité, tant au niveau de la planification qu’à celui de la gestion quotidienne. La « perspective énergétique » visant la réduction de la facturation énergétique et de l’émission des gaz à effet de serre, et comportant aussi une transition vers les énergies renouvelables et une sensibilisation générale des citoyens, n’est pas encore entrée dans la majorité des administrations municipales.

Face à la demande d’appui technique en matière d’efficacité énergétique, le Programme CoMun, conjointement aux nombreux projets de la Coopération Allemande œuvrant dans ce domaine ainsi que les agences spécialisées partenaires et les Municipalités Allemandes, peut offrir un certain nombre d’instruments visant la professionnalisation des équipes techniques communales p. ex. dans la planification intégrée ou le diagnostic énergétique, et cela à travers la formation sur le tas, la participation à des voyages d’études, des séminaires et/ou stages internationaux, jusqu’à l’appui dans la recherche de financement tiers pour la mise en œuvre de plans énergétiques élaborés. La Commune urbaine de Rabat s’est qualifiée en 2010 à travers un projet d’efficacité énergétique pour un appui technique de la part du Programme CoMun en étroite collaboration avec son programme « frère » de la GIZ pour les Energies renouvelables et l’efficacité énergétique (PEREN), spécifiquement dans le domaine de l’éclairage public.En Tunisie se sont les communes de Sfax et de Tunis qui s’intéressent de coopérer dans la matière.